Solutions à l’orphelinat

Protections juridiques garanties par la CIDE

En l’absence de protection familiale temporaire ou définitive, la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant (CIDE) prévoit que se sont aux États de fournir une assistance et une protection spéciales.

L’article 20 de la CIDE précise quatre types de prise en charge des enfants orphelins :

  1. le placement dans une famille ;
  2. la kafalah (dans le droit islamique, l’adoption est interdite, une famille s’engage à prendre en charge bénévolement l’entretien, l’éducation et la protection d’un enfant. A la différence de l’adoption, ce régime ne confère aucun lien de filiation entre l’enfant et la famille d’accueil );
  3. l’adoption ;
  4. le placement dans un établissement pour enfants approprié.

Toutefois, de nombreux gouvernements ne répondent pas suffisamment aux besoins des enfants orphelins.

L’adoption internationale

L’adoption internationale constitue une alternative pour l’équilibre des enfants. Envisagée par la Convention internationale de La Haye de 1993 relative à la protection des enfants et la coopération en matière d’adoption internationale, elle permet à un orphelin d’être recueilli légalement dans une famille d’accueil.

De nombreuses conditions doivent être respectées en vue de protéger les intérêts de l’enfant et assurer une certaine transparence du processus. L’objectif est d’éviter le trafic d’enfants qui tend à se répandre.

Toutefois, il faut noter que dans certaines situations, il est difficile de recourir à l’adoption internationale. C’est le cas lorsque les enfants sont séparés de leur famille à la suite de guerres ou de catastrophes naturelles. L’objectif prioritaire est d’abord de rechercher la famille de l’enfant avant d’envisager l’adoption.

Limiter la propagation du virus du SIDA

Contenir l’épidémie du VIH/SIDA permettrait de limiter le nombre d’orphelins dans le monde : des campagnes de préventions et de dépistage doivent pour cela être réalisées. L’accès au traitement doit également être garanti.

La Déclaration d’engagement face au VIH/SIDA, signée en 2001 par de nombreux pays, reconnaît que les enfants orphelins ont besoin d’une assistance spéciale. Celle-ci consiste à garantir la non-discrimination dont ces orphelins sont victimes ainsi que l’accès à la santé, à l’éducation et au logement.